mercredi 19 janvier 2011

en quatre lettres...

Hésitant à entrer dans le bureau de l’état civil, Léon se dit qu’à condition d’appeler son fils Léo, trois générations seulement suffiraient à son entière disparition.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Une erreur est survenue dans ce gadget

Blogger Touch

Mobile Edition
By Blogger Touch