samedi 19 mai 2012

plein les fouilles

À chaque élection présidentielle, Léon faisait ce rêve étrange: une valise, des liasses de billets qu’il y enfourne, puis sans transition un hall d’aéroport, et là ce sentiment d’angoisse à l’idée de la douane, ne savoir que faire, tourner en rond et, torturé d’angoisse, finir par se réveiller, en sueur et encore tout tremblant, reconstituer son entourage immédiat, le canapé-lit, là-bas, un peu plus loin que le bout de son bras, la kitchenette, l’horloge du micro-ondes, et se sentir rassuré...

les gens, les vrais

Si l’on osait, on dirait que Léon fait partie des vrais gens qui aiment la France, de ceux qui font un vrai travail.

d'après toi?

À la faveur de la campagne électorale était revenue dans l’esprit de Léon cette question qui depuis longtemps le taraudait: de bonnes résolutions, même nombreuses, valaient-elles mieux qu’une mauvaise révolution?
Une erreur est survenue dans ce gadget

Blogger Touch

Mobile Edition
By Blogger Touch